La faute à Rousseau ? Le 1er PLIA a été décerné

Le premier PLIA a été décerné à Isabelle Marsay pour son livre « Le fils de Jean Jacques ou la faute à Rousseau », tandis que le prix spécial de la commission culture a été attribué à Sylvain Borde, pour son livre d’art « Bribes d’artistes ».

Vous le savez, le PLIA diffère du prix Cépède en cela qu’il s’adresse aux agents de Ministère qui écrivent et publient. Nos deux lauréats travaillent tous les deux dans un lycée agricole, dans une région différente. Ils ont été distingués par le jury parmi une sélection de 8 ouvrages qui témoignent d’une grande diversité de styles et de genres :

Des nouvelles tendres et surprenantes :

Le voisin anglais, de Bruno Moutard

J’aime beaucoup les chrysanthèmes de Cédric Guilleray

Des polars situés à l’époque préhistorique, au début du vingtième siècle, ou de nos jours :

L’homme qui dessine de Benoit Severac

Menaces sur la croisière noire de Pierre Mazet  

Les ténèbres d’Hiram de Gregory Chevignon

Le témoignage poignant d’une mère face à la maladie de son fils :

Lève toi, maman ! de Khadra Madani-Belaili

 

Enfin, un roman tout à la fois d’amour et d’anticipation

Un mental de footballeur allemand de Jamie Cumindor

 En tout, la commission culture a reçu 35 ouvrages, parmi lesquels il a sélectionné ces 8 titres. Leurs auteurs sont issus de tous les secteurs professionnels du Maaf, et le choix n’a pas été facile. Nous avons été ravis de constater que nos agents ont du talent selon la formule désormais consacrée.

Faut-il rappeler également que les membres du jury sont tous agents du Maaf, impliqué.es à des degrés divers dans la promotion de la lecture et du livre, actifs.ves dans leurs AD. Le jury est renouvelé tous les ans, vous pouvez donc vous porter candidat.e pour être juré.e du prochain prix littéraire organisé par le secteur culture de l’Asma : le prix Cépède n°3.

Comme pour le Cépède, les ouvrages lauréats du PLIA seront mis à disposition des vacanciers sur nos sites de Megève, Beg Meil et Malbuisson.

Catherine Durand, responsable du secteur Culture

Les Lauréats 

Prix Littéraire Interasma :

Le-Fils-de-Jean-Jacques-couv

« Le fils de Jean Jacques ou la faute à Rousseau » d’Isabelle Marsay (éditions Ginkgo)

Novembre 1746 : une sage-femme dépose à l’hospice un nouveau né âgé de deux jours, fils d’un certain Jean-Jacques qui s’apprête à conquérir Paris, et qui abandonnera quatre autres enfants….Pratique courante à l’époque, cet abandon restera la mauvaise conscience de l’auteur de « l’Emile ».

En imaginant la vie du seul enfant que Rousseau aurait pu retrouver, Isabelle Marsay croise les destins du père et du fils dans une époque paradoxale : siècle des Lumières, dernières heures de la féodalité, conditions de vie dans les campagnes.

C’est un roman surprenant avec des personnages hauts en couleurs, de l’amour, de la haine, de la cupidité et de la générosité…et des questionnements philosophiques.

 

Prix spécial de la commission culture :

Brides

« Bribes d’artistes », de Sylvain Borde, rencontre avec la peinture figurative en Rhône-Alpes (éditions lelivredart)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s